visuel

15 variations sur un même thème, de Max Bill à John Cage

24/03 - 16/06/2002

Commissariat : Dominique Boudou

Le titre de cette exposition est emprunté à une œuvre de Max Bill “ 15 variations sur un même thème ”, suite de 16 lithographies datée 1935-1938 qui, sans être une des œuvres les plus spectaculaires de l’art concret, n’en est pas moins l’une des plus fondatrices.

 

En 1932, explorant les nombreuses déformations possibles d’une forme initiale, Max Bill découvre la “méthode des variations”, issue de la musique, qu’il approfondira, trois ans plus tard, dans cette suite de lithographies.

 

L’exposition rassemble plusieurs propositions d’artistes concrets et non concrets qui se sont intéressés à la mathématique et à ses possibles variations dans les domaines des arts plastiques, de la poésie ou de la musique, soit dans sa logique, ses structures, ses systèmes autour de Josef Albers, Max Bill, Georges Vantongerloo, François Morellet, Aurelie Nemours, Jean-François Dubreuil, Ryszard Winiarski, soit dans sa rencontre avec l’aléatoire et ses accidents autour de Gottfried Honegger, Manfred Mohr, Bernar Venet, Robert Mangold et John Cage.

 

Donner au spectateur “ la possibilité de contrôler les opérations et de lui faire entrevoir les méthodes qui donnent naissance à l’œuvre d’art”, telle était l’ambition de Max Bill au travers des variations.

 

Plasticiens et musiciens, en exprimant un même thème par la variation, approchent ainsi au plus près l’essence d’une forme tout en prenant conscience des infinies possibilités d’expression qu’elle implique. L’œuvre n’est plus alors un fragment isolé mais l’affleurement visible d’un ensemble invisible. C’est à cette découverte que nous invite “ 15 variations sur un même thème ”.

 

 

L’exposition regroupe 51 œuvres dont un wall-drawing de Gottfried Honegger et un wall-painting de Bernar Venet, ainsi qu’une œuvre musicale de John Cage : “ Roaratorio ”, variation de l’œuvre de James Joyce, “ Finnegans Wake ”.

 

Imprimer print