visuel

COLLAGES

Du 01 juillet au  04 novembre 2012

Commissariat : Fabienne Fulchéri, assistée d'Alexandra Deslys

Artistes : Arthur Aeschbacher, Jean Arp, Denise A. Aubertin, Erwin Blumenfeld, Barbara Breitenfellner, Marcelle Cahn, Etienne Chambaud, Eduardo Chillida, Peter Downsbrough,Tatiana Echeverri Fernandez, Erró, Lionel Estève, Piotr Galadzhev, Mathew Hale, Raoul Hausmann, John Heartfield, Adolf Hoffmeister, Gottfried Honegger, Marine Hugonnier, Imi Knoebel, Arnaud Labelle-Rojoux, P. Nicolas Ledoux, Tatiana Loguine, Gilles Mahé, Robert Motherwell, Aurelie Nemours, Anna Ostoya, Julien Pacaud, Jacques Prévert, Karine Rougier, Martha Rosler, Michel Seuphor, John Stezaker, Léon Tutundjian, Nico Vascellari, Karl Waldmann, Jacob Whibley

Dossier presse à télécharger
(français / anglais)

Revue de presse à télécharger / cliquez ici

 

Le Catalogue / cliquez ici

Edition numérique du catalogue par Art, Book, Magazine / cliquez ici

Lorsqu’en 1912, Georges Braque utilise pour la première fois dans l’une de ses compositions un papier manufacturé, il ouvre une brèche profonde dans le système de représentation jusqu’alors en vigueur. L’utilisation de ces éléments bruts, morceaux de réel extraits directement du quotidien et intégrés tel quel sur la surface de l’oeuvre, va dépasser largement le champ du cubisme, suscitant une profonde incidence sur d’autres mouvements comme le futurisme, le constructivisme ou encore le dadaïsme. Deux voies principales vont alors surgir, l’une basée sur une expérimentation spatiale et formelle, l’autre, reposant sur un rapport référentiel et narratif.

L’exposition proposera d’explorer ces deux voies à partir d’une sélection d’oeuvresn historiques. Jean Arp et Marcelle Cahn, artistes présents au sein de notre collection, font partie des figures emblématiques de cette tendance qui font évoluer la pratique du collage vers une grande liberté poétique et formelle. Avec le prolongement du collage, au-delà de sa pratique exclusive, d’autres expérimentations prennent une formidable extension comme le photomontage et l’assemblage. De multiples artistes de la période moderne jusqu’à nos jours poursuivent cette recherche : des fameux photomontages de Raoul Hausmann, Jindrich Styrsky ou Hannah Höch aux plus récents collages et assemblages de Motherwell, Rauschenberg ou Erro.

Par le développement des nouvelles technologies, cette technique connaît un nouveau tournant et des applications multiples. L’exposition donnera un visage contemporain du collage en proposant une lecture inédite du fameux « Copier/Coller ».

L’apparition de la pratique du papier collé n’a par ailleurs pas eu seulement un impact sur les oeuvres bidimensionnelles. Elle a orienté de façon significative certaines voies de la sculpture du XXeme siècle, notamment dans le domaine des recherches constructivistes. Des artistes comme Henri Laurens ont également été fort influencé par l’apparition de ces nouveaux matériaux dans l’art et de leur traduction formelle dans le champ de la sculpture.

Imprimer print