visuel

Nouvelle Simplicité

01/12/2002 - 02/03/2003

Commissariat : Dominique Boudou

“ Nouvelle Simplicité ” est le processus qui désigne le mieux l’aboutissement logique des intentions conceptuelles de l’architecture suisse contemporaine.

De ce fait, - = + : la réduction n’est pas un renoncement mais une recherche de sens, comme dans l’art concret, l’art minimal ou l’art conceptuel.

 

Après une ouverture proposée par Rémy Zaugg, cette exposition interrogera ce qui fédère, et/ou ce qui sépare l’art “ construit ” de l’architecture suisse contemporaine, en confrontant certaines œuvres d’artistes de la Donation Albers-Honegger, tels Carl Andre, Larry Bell, Dadamaino, Helmut Federle, Christoph Haerle, Herbert Hamak, John McCracken, Adolf Luther, Ulrich Rückriem, Adrian Schiess, Jan Schoonhoven , Günther Uecker à quelques projets architecturaux particulièrement novateurs, tels ceux de Andrea Bassi, Diener & Diener , Gigon & Guyer, Herzog & de Meuron, Peter Märkli , Livio Vacchini, Peter Zumthor.

En s’inscrivant dans une esthétique de l’immanence à l’épreuve du pluralisme, l’architecture suisse contemporaine construit une nouvelle réalité : celle d’une étonnante convergence entre réalisme (des matériaux) et abstraction (des formes) traduisant une double approche : phénoménologique, par la recherche de “ formes fortes ” visant à “ éveiller des émotions justes ” (Adolf Loos), et analytique, par l’approche sensitive immédiate de façades accordant aux qualités tactiles et visuelles une importance primordiale.

 

Pourquoi l’architecture suisse nous intéresse-t-elle aujourd’hui ?  “ Parce qu’elle porte en elle l’idée d’une architecture comme art ” (Jacques Lucan).

Imprimer print