visuel

10 ANS ! 2004 - 2014

Toute l'année

Commissariat : Fabienne Grasser-Fulchéri, assistée de Claire Spada

Dpresse / cliquez ici

ARTISTES :  Bernard Aubertin, Max Bill, Marcelle Cahn, Sonia Delaunay, herman de vries, Gottfried Honegger, John McCracken, François Morellet, Aurelie Nemours, Adrian Schiess, Bernar Venet.

En juin 2004, l’Espace de l’Art Concret inaugurait un bâtiment manifeste : la Donation Albers-Honegger, destinée à conserver et présenter le fonds d’œuvres concrètes données à l’Etat français entre 2001 et 2004 par Sybil Albers, Gottfried Honegger, Aurelie Nemours et la Brownstone Foundation.

Conçu par les architectes Annette Gigon et Mike Guyer, cet édifice à la forme dense, abstraite, et minimale crée une belle cohérence avec les oeuvres de la Donation Albers-Honegger soulignant le rapport de l’homme face à l’oeuvre et le dialogue intérieur / extérieur.
La générosité des donateurs s’est poursuivie au cours de cette décennie puisque trois donations complémentaires (2005, 2007, 2011) ont permis d’enrichir les grands ensembles déjà existants, aussi bien historiques que thématiques permettant ainsi de renouveler la lecture de la collection. Durant ces 10 années, l’EAC s’est attaché à présenter son fonds sous différents angles pour en valoriser le sens et la diversité tout en induisant divers jeux de rencontres, de questionnements et de possibles échanges. Ces regards portés sur la Donation Albers-Honegger ont permis de mieux saisir le rôle qu’ont pu jouer les artistes concrets par leurs recherches dans l’affirmation d’une esthétique moderne et contemporaine.

Après avoir joué sur le dialogue entre les œuvres dans le Jardin de la géométrie (2004) puis mis l’accent sur le rôle fondamental de l’Europe dans le développement des différentes formes de l’abstraction géométrique (2012), le réaccrochage de la collection en juin 2014 offre un éclairage sur 11 artistes phares qui ont particulièrement marqué l'histoire du lieu, de l'art concret ou dont la place au sein de la collection est significative. Une présentation par salle monographique offre ainsi la possibilité aux visiteurs de mieux découvrir la démarche de chaque artiste à travers un ensemble plus large de travaux.

Cette exposition témoigne donc de la continuité de la pensée critique depuis les années 1930 et de l’ouverture de la notion d’art concret vers les pratiques contemporaines.

Elle a été complétée par un accrochage temporaire au -1 de la donation (juin - octobre 2014) où ont été présentés des artistes de la collection permanente pour lesquels nous avons sollicité également des prêts extérieurs afin d'enrichir la lecture de leur travail.

Imprimer print