visuel

L'Espace de l'Art Concret a accueilli l'artiste Guillaume Millet en résidence du 15 mars au 15 juin 2011.

Projet 1 //// "les nouvelles reproductions" : A l'occasion de la Nuit des Musées, Guillaume Millet présente «les nouvelles reproductions», un ensemble de dessins réalisés  au cours des 3 mois de sa résidence d’artiste à l’Espace de l’Art Concret, Mouans-Sartoux. //// Guillaume Millet a réalisé durant ces trois mois de résidence à l'Espace de l'Art Concret une série de dessins. Parallèlement à sa pratique picturale, l'artiste développe depuis plusieurs années un travail axé autour du dessin dans lequel il questionne la représentation de l'oeuvre d'art à travers le prisme de la photographie. C'est en documentant et en photographiant d'abord ses propres expositions que Guillaume Millet a commencé à s'intéresser à la manière dont il pouvait "déplacer" le regard. Ses prises de vues révèlent ainsi des éléments du décor, de la scénographie ou de l'architecture que le visiteur n'est pas censé voir. Ces parasites visuels brouillent les hiérarchies et deviennent de nouveaux éléments formels avec lesquels il faut composer. //// Les dessins présentés dans cette exposition résultent d'une observation précise de la collection et de sa présentation dans la Donation Albers-Honegger. La distance qui prévalait encore dans ses dessins antérieurs semble cette fois-ci abolie : l'artiste entre en contact de façon plus directe avec les oeuvres qui lui servent de modèle. Il s'approche jusqu'à donner la sensation de rentrer dans l'oeuvre, il l'aborde parfois par le biais, par la tranche pour mieux révéler sa matérialité. Il établit une intimité que seul un voile d'obscurité paraît encore dissimuler. //// Si la peinture de Guillaume Millet semble vouloir faire signe, recherchant le choc visuel à la limite de l'effet optique de la persistance rétinienne, sa pratique du dessin explore d'autres méandres. L'ensemble apparaît somme toute complémentaire et inextricablement lié dans un jeu permanent qui nous entraîne entre révélation et dissimulation, vision frontale et oblique, opposition contrastée du noir et du blanc et nuances infinies des gris.

Projet 2 //// "Vitrine" : Des détails d’environnements urbains, collectés alentours, constituent la base formelle d’une pratique de la peinture influencée notamment par l’abstraction géométrique et par la photographie. Sous forme de tableaux ou de murales, cette pratique picturale donne lieu à des représentations synthétiques situées aux limites de l’abstraction. //// Depuis quelques années, les paramètres visuels concernant la représentation et la diffusion de mon travail, constituent une préoccupation dont certains versants ont progressivement basculé dans le champs de l’art. Des reproductions des mes peintures par exemple, sous forme de vues d’exposition notamment, ont récemment fait l’objet d’une série de dessins. Réalisée dans le cadre d’une exposition personnelle, l’annonce de l’exposition en cours sous forme de peinture murale procède de la même exploitation. Les particularités formelles de cette peinture génèrent des troubles optiques et font basculer le support de communication dans un autre champs. C’est en réalisant une peinture de cette nature que je souhaite investir une vitrine des Galeries Lafayette. //// Cette annonce fera référence à la présentation d’une série de dessins à l’Espace de l’Art Concret du 15 mai au 15 juin et dans les locaux des Editions de l’art pour les Visiteurs du soir le 28 mai.

Imprimer print